Travail en intérim : les précautions à prendre contre le coronavirus

Le Ministère du Travail a partagé une fiche comportant l’ensemble des modalités de mise en œuvre du protocole national de déconfinement pour les entreprises. En voici la synthèse.
covid et intérim, les précautions à prendre

Comme tous les autres secteurs d’activité, le monde de l’intérim à Rennes, dans le reste de la Bretagne et en Normandie est concerné par la mise en œuvre du protocole sanitaire établi par le gouvernement afin de lutter contre le Covid-19. Les agences d’emploi ont désormais de nouvelles obligations à respecter suite au déconfinement. Leur objectif est d’empêcher les risques d’exposition au virus, d’évaluer ceux qui ne peuvent pas être évités, et enfin de privilégier les mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle. Décryptage.

Préparer l’intérimaire à sa mission et aux nouvelles règles sanitaires

Les agences d’emploi et agences d’intérim ont désormais l’obligation d’informer les chargés d'affaires et consultants au sujet des risques de contamination et des moyens de s'en prémunir, l’objectif étant bien sûr de sensibiliser les intérimaires. Aussi les modes de communication à distance tels que les appels téléphoniques et les visioconférences sont-ils toujours privilégiés.

En outre, se renseigner auprès des chargés d’affaires et consultants au sujet des mesures de prévention prises pour lutter contre la pandémie de Covid-19 est dorénavant indispensable, sans compter que les entreprises ont l’obligation de fournir des EPI (équipements de protection individuelle) aux intérimaires, comme elles le font déjà pour leurs salariés. Bien sûr, il va sans dire que les agences d’intérim sont tenues de préparer l’intérimaire à la mission effectuée dans l’entreprise qu’il intégrera prochainement ainsi qu’aux nouvelles règles sanitaires à respecter sur le lieu de travail.

À noter que toutes nos agences d’intérim Job&Box se trouvant en Bretagne et en Normandie sont soumises à un plan de nettoyage des surfaces et des équipements de travail. En outre, boutons,  poignées de porte et autres objets sont tous nettoyés et désinfectés de façon quotidienne.

Suivi et vérification de la réalisation des gestes barrière

Une fois déployé sur le terrain, l’intérimaire est tenu d’accomplir les gestes barrières. Les chargés d’affaires et consultants ont l’obligation de contacter ce dernier et d’échanger avec lui sur les conditions de travail — et plus précisément sur les mesures de protection anti-coronavirus. Des rappels sur les mesures sanitaires à appliquer peuvent être, si besoin, nécessaires.

Pour conclure, le suivi régulier d’un intérimaire est préconisé et fait désormais partie des missions courantes des chargés d’affaires en agence d’intérim. Le maintien d’un lien tout au long de la mission est nécessaire, que cela soit avec l’intérimaire ou l’entreprise qui bénéficie de ses services. Et bien entendu, il est indispensable que chaque partie puisse signaler tout problème étant susceptible de nuire aux mesures de protection prodiguées.

Pour en savoir plus:
Motifs justifiant la requalification d'un contrat de mission en CDI
Hotels café restaurants, l'embauche d'extras