Qu'est-ce que l'intérim ? Réponse en 4 points

Le contrat en intérim est un contrat tripartite qui lie l’entreprise utilisatrice, l’agence d’intérim et l’intérimaire. Il permet une grande flexibilité tant pour les employés que pour les entreprises dans un cadre strict fixé par la loi.
Quelles sont les choses indispensables à savoir sur l'intérim ?

Paru le : 25/01/2021
Temps de lecture : 2min

L’intérim a plusieurs avantages, il offre une grande flexibilité pour les entreprises et aussi pour les intérimaires, tout en offrant une meilleure rémunération qu’un emploi en CDI. Nous allons vous présenter ici rapidement comment fonctionne l’intérim. Pour toute recherche d’emploi, contactez une de nos 18 agences intérim en Bretagne et en Normandie, dont une agence intérim à Ploërmel.

1. Comment définir l’intérim ?

Les entreprises peuvent faire appel pour l’exécution d’une mission ponctuelle à l’intérim qui permet la mise à disposition temporaire de salariés pour la durée de ladite mission. L’agence d’intérim embauche l’intérimaire et le rémunère selon les conditions fixées avec l’entreprise en termes de durée du contrat et de salaire.

Il s’établit ainsi une relation triangulaire entre l’agence d’intérim, l’entreprise et le salarié qui sont liés par un contrat entre les trois parties. Il y a d’une part, le contrat de mission entre le salarié et l’agence de travail d’intérim et d’autre part, le contrat de mise à disposition entre l’entreprise utilisatrice et l’agence d’intérim.

2. Quelle est la durée maximum de la mission ?

La durée d’une mission en intérim est comprise entre une journée minimum et 18 mois maximum en incluant le renouvellement. Le contrat peut être renouvelé deux fois dans le respect de la limite maximale autorisée par la loi. En clair, dans le cadre de ces limites, la durée est variable en fonction des besoins de l’entreprise.

Dans certains cas particuliers, le contrat peut être plus long :

  • 24 mois pour les missions à l’étranger ou commande à l’exportation,
  • 36 mois en apprentissage.

3. Qu’en est-il de la période d’essai ?

Les missions en intérim comportent comme dans tout contrat une période d’essai. La particularité dans cette relation tripartite, c’est que n’importe laquelle des trois parties peut interrompre à tout moment la mission lors de la période d’essai. Généralement, la période d’essai est déterminée par l’accord professionnel ou par la convention collective de l’entreprise.

Pour les autres cas, la période d’essai a une durée de :

  • 2 jours ouvrés pour un contrat d’un mois ou moins,
  • 3 jours ouvrés pour un contrat d’un à deux mois,
  • 5 jours ouvrés pour un contrat de plus de deux mois.

4. La rupture du contrat de mission

Un contrat de mission ne peut être interrompu qu’en cas de faute grave. Si l’agence d’intérim rompt le contrat de son propre chef, elle devra proposer à l’intérimaire un nouveau contrat dans un délai maximum de trois jours ouvrables qui seront rémunérés et dont la durée devra être au minimum égale au nombre de jours restants du précédent contrat. De plus, les horaires, le temps de transport, la qualification et la rémunération devront également être les mêmes.

En savoir plus :
Qu’est-ce qu’un « contrat saisonnier » ?
Handicap : signature d’une convention pour faciliter l’accès à l’emploi intérimaire