Handicap : signature d’une convention pour faciliter l’accès à l’emploi intérimaire

Alors que le travail temporaire ne compte que 1,3% de salariés handicapés, une convention signée entre Prism’emploi et l’État doit renforcer leur inclusion.
Handicap : signature d’une convention pour faciliter l’accès à l’emploi intérimaire

Temps de lecture: 2 minutes

Afin de développer l’inclusion des personnes handicapées via le travail temporaire, une convention cadre a été signée entre Prism’emploi et l’État. Notre agence d’intérim Job&box à Ploërmel, ainsi que nos autres agences également présentes en Bretagne et en Normandie, recense plusieurs  annonces accessibles à des travailleurs handicapés.

Signature d’une convention cadre entre l’État et une dizaine d’acteurs

Constituant un levier d’insertion professionnelle pour de nombreux publics éloignés de l’emploi, dont les personnes en situation de handicap, le travail temporaire doit renforcer leur inclusion. C’est en ce sens que l’État a signé avec Pôle Emploi, CHEOPS, l’UNML, l’APEC, l’AGEFIPH, l’UNEA, Prism’emploi, le FAF.TT, le FASTT et l’OIR, une convention cadre visant à développer l’emploi des personnes handicapées dans le secteur du travail temporaire.

L’objectif de cette convention est donc de faciliter l’accès au marché du travail des personnes handicapées sous toutes ses formes afin d’atteindre le quota de 6%. À ce titre, ce n’est plus la personne en situation de handicap qui doit faire le lien entre tous les acteurs mais plutôt aux acteurs de s’organiser au service du parcours des personnes.
Grande nouveauté de cette charte : le motif de recours.

Celui-ci permet de déléguer un salarié intérimaire handicapé, au motif, précisément, qu'il est en situation de handicap. Sans tomber dans la discrimination positive, les entreprises souhaitant embaucher un salarié handicapé ont la possibilité  de se rapprocher des entreprises de travail temporaire, qui peuvent à leur tour promouvoir des candidats de façon volontariste.

Les engagements des signataires

La charte engage les signataires à plusieurs actions concrètes : faciliter l’expression des compétences des entreprises clientes, faciliter l’identification et la mobilisation de candidats en situation de handicap, promouvoir de nouvelles modalités de recrutement favorables à l’emploi des personnes handicapées, optimiser le processus de recrutement des candidats, mobiliser les aides et prestations humaines, techniques, organisationnelles, développer l’expérimentation EATT (Entreprise adaptée de travail temporaire) ou encore favoriser l’accès à la formation professionnelle.

Pour gagner en efficacité, la convention doit être déclinée au niveau territorial par les réseaux respectifs de tous les signataires, soit 10.000 agences. Le travail temporaire doit en outre s’afficher comme partenaire majeur, notamment dans les Plans régionaux d’insertion de travailleurs handicapés (PRITH).

Pour en savoir plus:
Qu'est-ce qu'un contrat saisonnier ?