Les perspectives de recrutement en Bretagne en 2021 ?

Le début d’année 2021 est plutôt faste en ce qui concerne le marché du travail breton porté par l’industrie, l’agroalimentaire et la finance. Les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie-restauration restent sinistrés suite aux fermetures imposées par le gouvernement tandis que les métiers de la santé connaissent une augmentation.
Quels secteurs vont embaucher en 2021 en Bretagne et en Normandie ?

Paru le : 23/02/2021
Temps de lecture : 3min

Après une année 2020 en demi-teinte, les métiers de l’industrie et du BTP connaissent un niveau de reprise correct avec un effet de rattrapage en ce début 2021. Cette nouvelle année pourrait également voir émerger d’autres professions plus inattendues. Tenez-vous au courant des dernières offres d’emploi auprès de notre agence intérim de Saint-Méen-le-Grand, une de nos nombreuses agences en Bretagne et en Normandie.

Le redémarrage des offres d’emploi dans le BTP, l’industrie et la finance

Si les offres d’emploi dans le secteur de l’hôtellerie-restauration et du tourisme sont au plus bas alors qu’elles représentent habituellement la majeure partie des recrutements en Bretagne, le début de l’année connaît pour autant un bon démarrage du marché de l’emploi.

En janvier 2021, on estime que le volume total des offres d’emploi en Bretagne a crû d’environ 50 % par rapport à la même période de l’année précédente.

Le BTP recrute des maçons, des soudeurs, des plombiers et des électriciens et l’industrie propose des postes d’opérateurs de production ou de techniciens de maintenance. Le secteur de la comptabilité et de la finance offre des emplois de comptables ou de responsables financiers. Ces postes à pourvoir tirent le marché vers le haut au début de cette nouvelle année.

De plus, par rapport à janvier 2020, le BTP a bénéficié d’un effet de rattrapage. La distribution figure également en troisième position des secteurs qui recrutent le plus en 20 janvier avec plus de 10 % des offres en Bretagne. L’agroalimentaire, généralement bien placé en Bretagne, tient son rang talonné par le dynamique secteur de l’informatique et des nouvelles technologies, notamment sur la ville de Rennes.

En réalité, on ne perçoit pas de grands changements sur le marché du travail breton et national si l’on fait exception :

  • Du tourisme et de l’hôtellerie-restauration qui sont réellement sinistrés à cause des fermetures imposées par l’État ;
  • De l’augmentation des postes dans le secteur de la santé et de l’aide à la personne liée à la crise sanitaire.

De nouvelles professions à l’horizon 2021

Par ailleurs, l’année 2021 verra certainement l’éclosion de certains métiers émergents notamment axés sur la sauvegarde de l’environnement :

  • Préparateurs en déconstruction ;
  • Diagnostiqueurs des déchets, produits et matériaux liés aux bâtiments ;
  • Chargés de recyclage en production plasturgie.

Pour autant, ces professions resteront a priori marginales dans un premier temps. La prise en compte de ces nouvelles activités cherche avant tout à sécuriser les parcours professionnels et à répondre à la demande du marché du travail en permettant aux certificateurs de bénéficier d’une procédure d’enregistrement simplifiée au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Certains métiers, par ailleurs en pénurie chronique de main-d’œuvre comme plombier, serrurier ou couvreur, font également l’objet des transformations importantes pour se mettre en phase avec les exigences de l’époque. Ils prennent notamment en compte les questions environnementales et la rénovation énergétique.