En quoi consiste le CDI-Intérimaire ?

Depuis 2015, il est possible de signer un contrat de travail indéterminé dans une agence d’intérim. Le CDI-Intérimaire ou CDII offre en effet l’opportunité de conserver une rémunération stable même lors de périodes sans exécution de missions.

Lancé en 2015, le CDI-Intérimaire ou CDII permet de profiter de la flexibilité du travail temporaire tout en offrant la protection d’un CDI. Devenu un contrat de travail officiel en 2018, le CDII s’impose progressivement.

Pour en savoir plus sur les modalités du CDII proposé dans votre agence d’intérim Job&Box à Lorient ou ailleurs en Bretagne et en Normandie, nous vous invitons à lire cet article.

Les caractéristiques du CDII

Mis en place en 2015, le CDII offre l’opportunité de réaliser des missions d’intérim dans le cadre d’un contrat de travail à durée indéterminée au sein d’une entreprise de travail temporaire. La particularité de ce contrat consiste à alterner période de missions et éventuellement périodes sans exécution de mission (intermissions).

Lorsque le salarié intérimaire est en période d’intermission, il touche ce que l’on appelle une « rémunération mensuelle minimale garantie » dont le montant est défini dans son contrat de travail initial en fonction de son statut.

Celui-ci ne peut toutefois pas être inférieur à un certain plancher : équivalent du SMIC à temps plein pour les ouvriers et employés, 115% du SMIC à temps plein pour les agents de maîtrise et les techniciens et 125% du SMIC à temps plein pour les cadres.

Plusieurs conditions doivent également être respectées du côté du travailleur intérimaire, à savoir l’acceptation des missions dès lors qu’elles sont compatibles avec ce qui a été fixé dans le contrat de travail (type d’emploi, périmètre géographique, niveau de rémunération) ainsi que sa disponibilité auprès de l’agence d’intérim.

CDII : avantages et inconvénients

Depuis sa création, le CDII a séduit quelque 28.000 personnes en raison du cadre contractuel fixe et de la rémunération stable qu’il offre. Dans le détail, ce sont surtout des profils qualifiés et avec des compétences variées qui ont opté pour ce type de contrat.

La moitié des CDII sont signés dans le secteur de l’industrie. Si 77 % des salariés en CDII se déclarent plutôt satisfaits ou satisfaits de leur expérience car il répond à leurs aspirations en matière de sécurité et de stabilité professionnelle et personnelle, plusieurs critiques sont toutefois formulées au niveau de la rémunération.

En effet, deux indemnités, celle de fin de mission (IFM) et celle de congés payés (ICCP), correspondant chacune à 10 % du salaire, ne reviennent pas au salarié.

Pour en savoir plus:
Comment se déroule une agence d'intérim ?
Combattre les préjugés sur l'intérim