Savoir-être et comportement : comment bien se conduire au travail ?

Esprit d’équipe, autonomie, politesse, convivialité… Ces qualités perçues désormais comme compétences sont particulièrement recherchées dans le travail. Mais comment bien se conduire au boulot et faire valoir votre savoir-être en milieu professionnel ? Job&Box vous conseille.
savoir-etre-travail-comportement

Comment s’épanouir en milieu professionnel ? Quelle place tient le savoir-être dans les relations de boulot ? Quels sont les comportements à adopter au travail ? Autant de réponses auxquelles Job&Box va tenter de répondre.

Savoir-être au boulot : optez pour les bonnes compétences comportementales

Et oui, dans le milieu du travail, le savoir-faire ne règne pas en maître. Il ne suffit pas toujours d’avoir les diplômes, les compétences ou la technique pour s’épanouir au travail et répondre aux attentes de son employeur ou collègues. Le savoir-être joue aussi un rôle primordial dans les relations de travail. Mais que regroupe-t-il exactement et qu’entend-on par savoir-être, ces soft skills de plus en plus importantes aux yeux des employeurs ?

La posture professionnelle en toutes circonstances

Garder une posture professionnelle en toutes circonstances est super important pour votre image. Faire preuve de sérieux et de professionnalisme en entreprise coule de source, mais ne signifie pas austérité et monotonie dans le travail pour autant… L’énergie et le positivisme sont également des qualités très agréables au quotidien qui ne vous seront jamais reprochées, bien au contraire, car elles permettent de travailler de manière productive et dans la bonne humeur. Quant aux notions de ponctualité, politesse et flexibilité dans le travail, elles font partie des choses basiques à respecter et seront donc toujours appréciées des collègues, chefs d’équipe comme des employeurs.

L’attitude positive : soyez poli, souriant et avenant

La base, après tout, non ? Enfin, c’est ce que l’on se dit ! Et pourtant, ces notions fondamentales de politesse et courtoisie, ne sont malheureusement pas maîtrisées par tout le monde. Saluer ses collègues et sa hiérarchie le matin en arrivant et au cours de la journée fera de vous quelqu’un d'agréable et facile. Si en plus, vous êtes d’un naturel joyeux, alors vos collègues auront plaisir à vous croiser dans l’entreprise. Le rire et le sourire, on le sait, sont aussi communicatifs. Plus votre interlocuteur est souriant et avenant, plus vous aurez envie de lui rendre la pareille, d’être aussi sympathique et bienveillant que votre collègue.

La prise d’initiative et l’implication

La prise d’initiative est une grande qualité dans le travail. En étant force de propositions, vous vous impliquez dans votre métier et vos démarches seront forcément bien perçues par votre employeur et vos collègues. Que vous soyez en mission intérim, en CDD ou CDI, la prise d’initiative prouve également votre motivation et votre intérêt au quotidien. A contrario, si vous restez dans votre coin sans trop poser de questions, vous pourriez paraître comme désintéressé ou démotivé. Notre conseil ? Savoir vous mettre en avant mais pas trop !

L’esprit d’équipe et de cohésion

Dans le milieu professionnel, aller vers les autres, s’intéresser à eux, proposer son aide, sont des qualités, pour ne pas dire compétences, très appréciées. Si vous travaillez en équipe alors l’idéal est de partager son travail, sa documentation pour faciliter, si besoin, la mission de vos collaborateurs. Faire preuve d’entraide entre collègues ne fera que renforcer les liens que vous entretenez avec eux et aura des impacts positifs sur votre travail et vos relations professionnelles. Sans esprit d’équipe, les relations de travail sont malheureusement souvent conflictuelles.

Le respect de ses collègues et de sa hiérarchie

Que vous travailliez seul ou en équipe, respecter ses collègues est évidemment obligatoire en entreprise. Quant à la hiérarchie, quelle que soit l’entreprise ou le domaine d’activité (administratif, commerce, GMS, BTP, industrie…), elle comporte des niveaux à respecter, ainsi qu’un protocole à tenir. Dans vos contacts, vos mails, vos questionnements, nous vous conseillons de vous adresser en priorité à votre supérieur direct avant d’aller taper à la porte du big boss. De plus, en cas d’éventuels désaccords avec votre manager ou responsable d’équipe, tâchez de garder votre calme et d’avancer des idées et arguments concrets sans vous agacer. L’objectif pour vous ? Ne pas envenimer vos rapports avec votre chef direct et faire preuve de professionnalisme en toutes circonstances.

Source image : Freepik