Le secteur agroalimentaire recrute !

Le secteur de l’agroalimentaire, bien que relativement épargné par la crise du Covid-19 lors du premier confinement, peine à recruter, notamment du fait de la mauvaise image d’une partie de la profession. Cette tension n’est pas nouvelle, mais devrait quelque peu diminuer lors du 2e confinement où les offres du secteur seront revues à la baisse.
Trouvez du travail dans l'agroalimentaire breton, que ce soit en intérim, CDD ou CDI

Paru le : 15/01/2021
Temps de lecture : 2min

Certains métiers de l'agroalimentaire breton restent en tension en cette période de deuxième confinement. Cette difficulté à recruter est due pour certains à une mauvaise image de la profession. En réalité, le secteur offre de très bons postes et recrute en permanence dans toute la Bretagne. C’est pourquoi notre agence d'emploi Prest@job à Lamballe, spécialisée dans le recrutement dans l'agroalimentaire, a en ce moment beaucoup de postes à pourvoir. Alors n’hésitez pas à nous contacter !

Des offres d’emploi qui peinent à trouver preneur

En ce moment même, des milliers d'emplois sont à pourvoir dans tout l’agroalimentaire breton et peinent à trouver des candidats. Lors du premier confinement en mai, l'agroalimentaire a connu une baisse d'activité de seulement 20%, une baisse bien moins grave que celle connue dans d’autres secteurs qui ont vu leur activité chuter de près de 50%. L’agroalimentaire a été relativement épargné par la crise du Covid-19 et a été certainement un des secteurs d’activité les moins pénalisés en France.

La raison principale qui fait que l’agroalimentaire résiste aux crises est que c’est un secteur indispensable car, quoi qu’il se passe, tout le monde continue d’avoir besoin de se nourrir. La mauvaise image dont souffrent certains métiers de l'agroalimentaire maintient ce secteur sous tension depuis longtemps. Les entreprises ont toujours du mal à recruter et 2020 a confirmé cette tendance. D’où ces milliers d'emplois à pourvoir dans l’agroalimentaire breton, qui sont autant d’opportunités pour vous de trouver du travail !

Une activité moins soutenue mais, qui continue de recruter

À l’image de ce que pense ce patron d'entreprise d’une cinquantaine d’employés spécialisée dans la découpe de viande à Dol-de-Bretagne, la profession affirme que le deuxième confinement a été différent et que l’impact sur le secteur a été moindre. Cependant, les professionnels estiment que la production devrait être moins soutenue qu’en 2019.

La production est moins soutenue à cause de plusieurs facteurs : notamment la réouverture des cantines scolaires qui induit moins de cuisine à domicile et la nouvelle organisation des consommateurs dont certains ont opté pour le télétravail tandis que d'autres continuent à aller au bureau.

La baisse de la production devrait contribuer à détendre quelque peu le secteur qui restera néanmoins en pénurie de main-d’œuvre. Encore une fois, ce sont de nombreuses opportunités d’emploi pour ceux qui cherchent à travailler dans ce secteur, et ce malgré la crise. Encore faudrait-il réussir à démystifier certaines professions victimes de leur mauvaise image.