Peintre en bâtiment, le goût du travail bien fait

Le métier de peintre en bâtiment est un métier exigeant qui peut amener à travailler en intérieur ou en extérieur sur tous types de bâtiments. Ce métier exigeant, parfois difficile, demande une grande technicité et une composante indéniablement artistique.

peintre en bâtiment, le métier

Sur un chantier, pendant une longue période qui parait interminable, rien ne semble avancer. Le gris, le blanc, le bruit et la poussière règnent en maitre. 

Puis, presque d’un jour à l’autre, comme par enchantement, tout devient beau, propre et habitable : les peintres en bâtiment ont fait leur office !

Le chantier s’est métamorphosé comme un papillon sortant de sa chrysalide.

Qu’ils travaillent en pour une agence d’intérim Job&Box à Ploermel ou dans le reste de la Bretagne ou de la Normandie, dans une grande entreprise du BTP ou à leur compte, on se demande qui sont ces alchimistes des temps modernes qui ont le pouvoir de transmuer un chantier poussiéreux en un lieu agréable à vivre !

Le métier de peintre en bâtiment, l’art et la manière !

Si l’on devait résumer en une phrase son rôle, on pourrait dire que son le métier du peintre en bâtiment consiste à poser sur les surfaces, hors les sols, différents revêtements afin de les protéger et de les décorer. C’est pour autant un tant soit peu réducteur car son rôle est beaucoup plus large en fonction du poste qu’il occupe ou du fait qu’il soit à son compte.

Il peut être amené à travailler en intérieur ou en extérieur, parfois dans des conditions difficiles, et ce, quel que soit le type de bâtiment :

  • maison d’habitation,
  • lieu public,
  • bureau,
  • boutique,
  • usine,
  • etc.

Son travail ne se résume pas simplement à appliquer les couches de peinture, il doit aussi :

  • mettre en place le chantier (échafaudage, tables et tréteaux, mise en place du matériel, protection du chantier, etc.),
  • préparer les surfaces (décapage, lessivage, enduisage, ponçage),
  • choisir ou préparer les coloris selon les directives,
  • appliquer plusieurs couches de peinture de l’apprêt à la finition,
  • nettoyer le chantier.

De plus, le peintre peut parfois être amené à effectuer d’autres tâches en fonction de la taille de l’entreprise qui l’emploie :

  • pose de papiers peints,
  • installation de menuiseries intérieures ou extérieures,
  • découpe et pose de vitrages,
  • isolation,
  • etc.

Il doit donc être polyvalent et maîtriser plusieurs techniques. Il peut également être amené à travailler seul ou en équipe et doit respecter les consignes et les règles de sécurité.

Le peintre finisseur, tout comme l’artisan peintre à son compte, doit maitriser les techniques les plus avancées de peinture et de finition et avoir indéniablement un œil artistique pour réaliser les finitions les plus délicates comme les :

  • laques,
  • peintures à effet :pailleté,métallisé,effet oxydé,etc.
  • vernis de finition,
  • etc.

Ou des enduits spéciaux :

  • béton ciré,
  • enduit à la chaux
  • tadelakt,
  • enduit métallisé,
  • stuc,
  • etc.

Les formations pour devenir le maître des finitions

La formation de peintre en bâtiment commence au CAP et va jusqu’à la licence bâtiment et construction en trois ans après le bac, en passant par le Brevet professionnel, le Bac pro et les BTS Aménagement et finition ou Enveloppe du bâtiment.Chacun pourra trouver en fonction de ses aspirations une formation adaptée qui, de plus, permettra souvent d’entreprendre pour approfondir l’étape de formation suivante à l’issue de la première choisie.