Les agences d'intérim seront essentielles pour l'après corona virus

Les agences d’intérim ont été les premières impactées par la crise du corona virus et ont connu dès le début du confinement une baisse de 75 % de leur activité. Pour autant, la sortie de crise nécessitera un recours massif aux contrats d’intérim, notamment dans les secteurs du commerce et de la distribution.
les agence d'intérim essentielles pou la sortie de crise

Très impactées par la crise du corona virus, les agences d’intérim seront pourtant essentielles pour aider à la reprise économique de l’après crise. Notre agence d’intérim près de Rennes, à l’instar des autres agences du groupe situées en Bretagne et en Normandie, a connu la plus forte baisse d’activité depuis sa création pendant cette crise.

L’impact du covid-19 sur l’économie française

Le ralentissement de l’activité économique dû au confinement lié à la pandémie du covid-19 a un impact majeur sur la bonne santé économique du pays. En effet, l’incidence sur le bilan économique au sortir de la crise sera très négatif avec selon certains experts économiques jusqu’à 15 points de PIB en moins pour la France.

Cette période d’après crise pourrait s’assimiler à une période de reconstruction comme en a connu le pays après les conflits de la Première et Deuxième Guerres mondiales.

Pour ne parler que du secteur de l’intérim, celui-ci a connu dès le début de la crise une baisse de plus de 75 % de son activité. Les premiers postes touchés en cas de crise sont malheureusement les emplois en intérim qui constituent la première variable d’ajustement économique des entreprises.

En seulement deux semaines de confinement, entre 60 et 90 % des emplois en intérim ont disparu. L’impact sur la profession a été majeure car elle a subi de plein fouet le contrecoup des difficultés économiques des secteurs qui sont traditionnellement les plus grands pourvoyeurs de contrats en intérim tels que l’aéronautique, l’automobile et le tourisme.

L’intérim aura une carte à jouer lors de la reprise économique

Sans parler de rattrapage, car le chiffre d’affaires perdu l’est définitivement, il est probable que la croissance connaisse un sursaut après la crise et que l’activité économique provoque un regain d’intérêt et un emploi massif à l’intérim.

Alors que l’intérim est un des premiers secteurs impactés par la crise, il est fort possible sinon certain que la souplesse que présente le recours aux intérimaires sera un des moteurs de reprise après cette période sombre.

Les entreprises encore durement impactées devront embaucher pour assumer la demande afin de remettre en route la machine économique. Encore sous le choc de cette pandémie, elles n’auront a priori pas recours aux contrats en CDI immédiatement.

Le secteur de l’intérim s’attend donc à faire face à une très forte demande dans les mois qui vont suivre le déconfinement.

En effet, la reprise de l’activité, notamment dans les secteurs du commerce et de la distribution, devrait être très rapide, notamment à cause de la demande de produits de première nécessité, très ralentie voire bloquée depuis plusieurs semaines à cause du confinement, et s’accompagner par une hausse importante du recours à l’intérim.